Charité sur Internet : comment identifier les escrocs ?

Charité sur Internet : comment identifier les escrocs ?

Facebook a connu une vague de fausses campagnes de collectes de fonds. Le système est bien connu : les escrocs créent de nouveaux groupes auxquels ils ajoutent quelques publications. Ils communiquent leurs coordonnées bancaires pour pouvoir recevoir un virement bancaire et laissent quelques commentaires émouvants.

Ces groupes suivent généralement un même modèle. Le nom du groupe demande de l’aide et les publications sont des histoires émouvantes, telles que des enfants en phase terminale avec quelques photos et vidéos qui illustrent leur souffrance.

Certaines publications sont mot pour mot identiques à celles que d’autres groupes frauduleux ont publiées. Seul le nom de l’enfant, le diagnostic de la maladie ou le nom de l’hôpital où il est soigné diffère d’un groupe à l’autre. Plusieurs groupes ont souvent les mêmes coordonnées et renseignements bancaires, ce qui est d’ailleurs l’indicateur le plus fiable pour détecter qu’il s’agit d’une arnaque.

De nouveaux groupes d’arnaque apparaissent chaque mois et même si les plaintes permettent de les fermer rapidement, certains utilisateurs tombent inévitablement dans le piège et font un virement aux escrocs.

Exemple de faux groupes caritatifs sur Facebook

Exemple de faux groupes caritatifs sur Facebook

 

Comment savoir qu’il s’agit de véritables personnes et fondations caritatives et non d’une arnaque ?

Il ne fait aucun doute qu’en plus de ces faux groupes sur Facebook, il existe également de vraies personnes qui rencontrent de réels problèmes et organisent une collecte de fonds. Par conséquent, il ne s’agit pas d’ignorer toutes les demandes d’aide que vous trouvez sur Internet. Nous vous avons préparé une liste d’éléments à prendre en compte lorsque vous essayez de savoir si une campagne caritative est authentique.

L’ancienneté du groupe et son contenu

Si un groupe n’existe que depuis quelques semaines, n’a publié que trois fois mais compte déjà des milliers de partages et de visualisations, alors il s’agit certainement d’escrocs et de fraudeurs. Les vraies communautés requièrent beaucoup de temps pour se développer et les administrateurs de ces groupes fournissent beaucoup plus de renseignements.

Vous êtes sous pression et ils tirent sur la corde sensible

Les escrocs utilisent des vidéos choquantes, des galeries photos de mauvaise qualité, des textes plaintifs écrits en vers, des points d’exclamation et des textes en majuscule pour que vous agissiez instinctivement sans vous demander si l’histoire est vraie.

Toute organisation qui se respecte n’a généralement pas recours à ces méthodes puisqu’elle souhaite établir une relation de confiance avec les donateurs et être capable d’aider les personnes qui en ont besoin dans le futur. Par conséquent, ces organisations partagent les histoires de leurs patients en langage clair, sans jouer avec vos émotions et fournissent une description détaillée du traitement administré et de leurs dépenses.

D’autre part, les escrocs veulent gagner autant d’argent que possible avant la fermeture du groupe et c’est pourquoi ils tirent sur la corde sensible.

Par exemple, l’objectif de la collecte de fonds des groupes d’escrocs est généralement « presque atteint » même s’ils ont récemment été créés. D’autre part, ils disent avoir besoin de l’argent immédiatement pour pouvoir payer « de toute urgence une facture ». Plus vous vous dépêchez, moins vous êtes attentif et susceptible de vérifier l’authenticité de la campagne. Par conséquent, si vous voyez que le groupe avait besoin des dons « hier » vous devez vous méfier.

Il est évident que la mère désespérée d’un enfant malade peut publier un message émouvant pour demander de l’aide mais elle ne va certainement pas écrire un poème triste. Au contraire, elle va probablement décrire dans les moindres détails la maladie dont souffre son enfant et comment il lutte contre la maladie. Par conséquent, faites attention à chaque détail et pas seulement au style de présentation.

Pièces justificatives désordonnées ou inexistantes

En règle générale, les groupes d’escrocs ne partagent pas les rapports et dossiers médicaux. Si de tels documents sont fournis, alors vous devez les lire minutieusement et vous assurer que les informations correspondent à celles publiées dans la demande d’aide.

Par exemple, un groupe avait organisé une collecte de fonds pour une petite fille qui souffrait d’une maladie cardiaque mais les administrateurs avaient publié les images de rapports médicaux qui disaient que l’enfant avait le syndrome de Down. La personne aurait très bien pu être atteinte de ces deux maladies, mais ces informations non pertinentes ne font que confondre les utilisateurs et indiquent clairement que ce groupe est suspect.

Réponses aux questions qui demandent plus de renseignements

Les personnes qui se sentent concernées demandent généralement plus de renseignements aux administrateurs du groupe. Demandes de mises à jour quant à l’état de l’enfant, d’informations sur la maladie et les traitements, voire des noms des médecins et du personnel soignant. Lorsqu’il s’agit d’un groupe d’escrocs, ces commentaires sont rapidement supprimés et les utilisateurs qui ont posé ces questions sont bannis.

Sites Internet des fondations

Ces groupes partagent parfois les liens qui vous redirigent vers le site Internet de la soi-disant organisation caritative. De cette façon, les escrocs augmentent le niveau de confiance de leur page et prouvent qu’ils ne sont pas seulement présents sur Facebook. Si vous consultez le site en question, nous vous recommandons de ne laisser aucun renseignement sans l’avoir minutieusement étudié.

Regardez d’abord la date de la dernière mise à jour et vérifiez si le site Internet dispose d’un rapport sur les revenus et dépenses. Les organisations caritatives doivent publier ce genre d’informations. Si un site Internet collecte de l’argent mais ne dit pas comment les fonds sont dépensés alors l’organisation n’est pas fiable.

Aidez les autres tout en ayant un esprit critique

La volonté d’aider autrui est un comportement admirable. Pourtant, comme avec plein d’autres choses dans la vie, vous aidez plus les autres si vous évitez d’agir impulsivement et analysez la situation.

Prenez le temps de vérifier l’histoire de chaque collecte de fonds que vous recevez pour vous assurer que votre argent soit bien utilisé et ne finisse pas dans les poches des escrocs. Peut-être qu’il vaut mieux faire un don à une organisation caritative connue plutôt qu’à un individu. De cette façon, vous pouvez être certain que votre argent sera entre de bonnes mains.

Source: Antivirus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *