Cannabis, cocaïne, amphétamine au volant : des tests de dépistage sur l'usage de stupéfiants

Prélèvement salivaire, recueil urinaire… Les mesures de lutte contre la conduite sous l’effet de stupéfiants évoluent. En application d’un décret du 24 août 2016, un prélèvement salivaire peut être effectué à la place d’un prélèvement sanguin. Un arrêté publié au Journal officiel du 15 décembre 2016 vient préciser les modalités du dépistage des substances témoignant de l’usage de stupéfiants (cannabis, cocaïne, amphétamines…).

Source: Service Public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *