Le coronavirus est partout, selon le cheval de Troie Ginp

Le coronavirus est partout, selon le cheval de Troie Ginp

Alors que tout le monde commence à faire du télétravail et à maintenir une certaine distance sociale, certaines personnes peuvent devenir paranoïaques. Je devrais peut-être éviter tout contact parce que, qui sait, cette personne a peut-être le coronavirus. Ou alors peut-être que cet autre individu l’a aussi ? D’une certaine façon, les gens commencent à avoir peur des autres. Les cybercriminels ont décidé d’en profiter.

Un détecteur de coronavirus (qui ne fonctionne pas)

Les cybercriminels à l’origine de Ginp, un cheval de Troie bancaire dont nous avons récemment parlé (voici l’article publié sur Kaspersky Daily à ce sujet), ont lancé une nouvelle campagne en lien avec Covid-19. Après que Ginp a reçu un ordre spécial, il ouvre un site Web qui s’intitule Coronavirus Finder (détecteur de coronavirus). L’interface est assez simple puisqu’elle affiche le nombre de personnes infectées par le coronavirus qui se trouvent près de vous et vous demande de faire un petit paiement si vous voulez connaître l’emplacement des malades.

Le cheval de Troie Ginp ouvre cette page du site Web Coronavirus Finder

Le cheval de Troie Ginp ouvre cette page du site Web Coronavirus Finder

 

Ouf, quel soulagement pour celles et ceux qui veulent savoir qui ils doivent éviter ! Ce message est plus que convaincant pour certaines personnes, alors elles décident de payer. Cette somme semble dérisoire, donc vous pourriez vous le permettre. Le site vous demande alors de saisir les informations de votre carte de paiement pour réaliser la transaction.

Comme vous le savez, Ginp est un cheval de Troie très compétent qui utilise différents leurres pour que les utilisateurs saisissent les données de leur carte bleue dans certains formulaires, puis les leur dérobe. Si vous pensez que ce site Web n’est qu’une nouvelle méthode utilisée pour obtenir vos données… Félicitations, vous avez deviné juste !

Une fois que vous avez saisi les informations de votre carte de paiement, elles sont directement envoyées aux cybercriminels… C’est tout. Ils ne prélèvent même pas le montant que vous deviez régler. Pourquoi le feraient-ils maintenant qu’ils ont toutes vos économies entre leurs mains ? Bien évidemment, ils ne vous donnent aucun renseignement sur les personnes ayant le coronavirus dans les environs puisqu’ils n’en savent rien.

Les informations de votre carte de paiement sont immédiatement envoyées aux cybercriminels

Les informations de votre carte de paiement sont immédiatement envoyées aux cybercriminels

 

La vitesse de propagation du virus est telle que personne ne dispose de ces informations, pas même le gouvernement. Ne tombez pas dans le piège ! De plus, pour que ce site Web apparaisse sur votre écran, vous devez d’abord avoir été infecté par Ginp. Tant que vous êtes protégé et n’avez pas de cheval de Troie dans votre téléphone, vous ne recevrez pas ce genre de notifications.

Selon les données obtenues par Kaspersky Security Network, la plupart des utilisateurs infectés par Ginp se trouvent en Espagne, comme c’était déjà le cas auparavant. Pourtant, il s’agit d’une nouvelle version de Ginp, intitulée « flash-2 », alors que les versions précédentes étaient connues comme « flash-es12 ». Peut-être que l’absence de « es » dans le nom de cette nouvelle version signifie que les cybercriminels veulent étendre cette campagne au-delà de l’Espagne.

Ce n’est pas la première fois que les pirates informatiques se servent du coronavirus. Ils l’ont déjà utilisé comme appât dans des messages d’hameçonnage et pour créer des malwares.

Se protéger du cheval de Troie bancaire Ginp

Les conseils à suivre pour vous protéger du cheval de Troie bancaire Ginp sont toujours les mêmes :

  • Ne téléchargez vos applications qu’à partir de Google Play (et désactivez l’option permettant d’installer les applications venant d’autres sources).
  • Restez sur vos gardes. Si quelque chose éveille vos soupçons, ne cliquez pas et, plus important encore, ne fournissez aucune donnée sensible (identifiants, mots de passe, informations bancaires).
  • N’autorisez que votre antivirus à utiliser l’Accessibilité; refusez l’accès aux autres applications.
  • Installez une solution de sécurité fiable. Par exemple, Kaspersky Internet Security for Android connaît bien Ginp et le détecte en tant que Trojan-Banker.AndroidOS.Ginp.

Nous vous invitons à suivre les recommandations de l’OMS pour vous protéger du coronavirus.

Source: Antivirus

10 conseils pour télétravailler en toute sécurité

Le Covid-19 a envahi le monde depuis quelques mois. Les pays ferment les frontières, la production s’arrête et de nombreuses entreprises demandent à leur personnel de travailler depuis chez eux. Cela semble logique : si les entreprises peuvent continuer à fonctionner, et que vous pouvez travailler depuis n’importe où alors, en travaillant depuis chez vous, vous réduisez la probabilité d’attraper le coronavirus et de le transmettre tout en maintenant votre activité.

Pourtant, le télétravail et le travail depuis les bureaux de l’entreprise sont deux choses bien différentes (surtout lorsque l’hameçonnage entre en jeu). Il ne s’agit pas seulement de l’ambiance plus professionnelle qui règne aux bureaux, ou de votre envie de passer votre temps sur le canapé avec votre chien.

Le véritable problème, du moins en termes de cybersécurité, voire de productivité, est qu’au sein d’une infrastructure, les entreprises protègent minutieusement leurs réseaux et leurs dispositifs. En attendant, à moins que vous ne soyez le PDG, il est fort probable que les administrateurs système ne viennent pas chez vous pour configurer votre installation pour qu’elle soit conforme aux normes de l’entreprise. Si un document confidentiel est divulgué à partir de votre ordinateur alors vous êtes responsable.

Suivez ces dix conseils lorsque vous télétravaillez pour éviter les incidents.

1. Installez un antivirus pour protéger vos dispositifs

Les entreprises prennent généralement toute une série de mesures pour protéger les ordinateurs des malwares. Elles installent des puissantes solutions de sécurité, empêchent les employés d’installer des programmes, limitent l’accès en ligne à partir des dispositifs non autorisés, etc. Il est plus difficile de garantir ce niveau de protection lorsque les employés travaillent depuis chez eux. Il est également impensable de laisser un ordinateur vulnérable lorsque celui-ci contient des documents professionnels, surtout qu’en cas de vol ou de destruction vous serez menacé.

Pour éviter une telle situation, vous devez impérativement installer une solution de sécurité fiable sur tous les dispositifs qui gèrent des données professionnelles. Installez un antivirus gratuit si votre budget est réduit. Même une solution gratuite va considérablement réduire les risques d’infection et l’apparition de problèmes avec votre supérieur.

2. Mettez à jour vos programmes et votre système d’exploitation

De nouvelles vulnérabilités ne cessent d’apparaître dans les programmes et dans les systèmes d’exploitation. Les cybercriminels ne peuvent résister à la tentation de les exploiter pour accéder aux dispositifs des autres. Ils partent souvent du principe que les utilisateurs sont trop fainéants pour mettre à jour leurs logiciels.  Évidemment, ces vulnérabilités sont généralement corrigées si vous disposez de la dernière version du programme en question. Il est donc particulièrement important de mettre régulièrement à jour tous les programmes installés sur les dispositifs que vous utilisez pour travailler.

3. Configurez le chiffrement de votre connexion Wi-Fi

Même si votre ordinateur est bien protégé, cela s’avèrera inutile si les pirates informatiques arrivent à se connecter à votre Wi-Fi, ou s’installent dans votre routeur. Toute personne y arrivant peut alors intercepter tous les fichiers que vous envoyez et toutes les données que vous saisissez en ligne, y compris le mot de passe que vous utilisez pour accéder à distance à l’ordinateur de votre entreprise ou à votre e-mail professionnel. Vous devez impérativement bien configurer votre connexion réseau.

Tout d’abord, vérifiez que votre connexion est chiffrée pour que les curieux n’est pas accès aux informations. Si votre Wi-Fi vous demande de saisir un mot de passe pour pouvoir vous connecter, alors la connexion est chiffrée et Monsieur X ne pourra pas vous espionner. Il existe toutefois plusieurs normes de cryptage et certaines sont déjà obsolètes. WPA2 est le meilleur choix. Vous pouvez utiliser les paramètres du routeur pour sélectionner ou modifier le type de chiffrement. N’oubliez pas que votre mot de passe Wi-Fi doit être fort. Voici, juste au cas où, un article qui vous explique comment choisir un mot de passe fort.

4. Modifiez l’identifiant et le mot de passe de votre routeur

Si vous n’avez jamais modifié l’identifiant et le mot de passe que l’on vous demande pour accéder aux paramètres du routeur, alors faites-le. Les mots de passe par défaut de plusieurs modèles sont trop faibles et disponibles sur Internet. En général, les pirates informatiques n’ont qu’à les saisir dans le code du programme malveillant et, sils fonctionnent, le routeur est pris en otage et devient un bot. De plus, les intrus peuvent vous espionner puisque tout ce que vous envoyez en ligne passe par le routeur. Comme on pouvait s’y attendre, vous devez entrer dans les paramètres du routeur pour modifier l’identifiant et le mot de passe du routeur.

5. Utilisez un VPN si vous travaillez depuis un espace de coworking

Si la pandémie du coronavirus ne vous fait pas peur, et que vous aimez travailler depuis l’espace de coworking qui se trouve près de chez vous, alors redoublez de vigilance. Les réseaux Wi-Fi publics ne sont généralement pas chiffrés et, même s’ils le sont, n’importe qui peut obtenir le mot de passe.

Pour empêcher les clients mal intentionnés de votre espace de coworking de vous espionner via la connexion Wi-Fi locale, utilisez un réseau privé virtuel. Lorsque vous passez par un VPN, toutes vos données sont chiffrées, quels que soient les paramètres du réseau, et les personnes externes ne peuvent pas les lire.

6. Verrouillez votre dispositif lorsque vous abandonnez votre poste

N’importe qui peut lire vos e-mails professionnels lorsque vous allez vous préparer un café ou allez aux toilettes. Il est donc important de verrouiller votre écran dès que vous abandonnez votre poste. Considérez que ce petit tracas n’est qu’un petit sacrifice qui vous permet de protéger les secrets de votre entreprise.

Même si vous travaillez depuis chez vous, et qu’aucune personne externe ne peut avoir accès à votre dispositif, il vaut mieux verrouiller l’écran. Vous ne voulez pas que votre enfant envoie accidentellement un e-mail plein de smileys à votre patron, n’est-ce pas ? Il en est de même avec votre chat qui pourrait marcher sur votre clavier et envoyer un message inachevé à vos responsables. Alors verrouillez votre dispositif si vous partez quelques instants. Il va sans dire que votre ordinateur doit être protégé par un mot de passe.

7. Utilisez les services de l’entreprise pour envoyer des e-mails et des messages, et pour toutes vos tâches

Il est fort probable que votre entreprise dispose d’un ensemble de services informatiques pour ses employés, comme Microsoft Office 365, d’un service de messagerie professionnel, comme Slack ou HipChat, et d’une adresse e-mail professionnelle. Le service informatique de l’entreprise configure tous ces outils et est responsable de leur bon fonctionnement.

Cependant, ce service informatique n’est pas responsable des paramètres d’accès d’autres services, comme votre Google Drive personnel. Êtes-vous certain que seul votre collègue peut voir le fichier du lien que vous lui avez envoyé ? Si n’importe quelle personne ayant le lien peut voir le fichier alors les moteurs de recherche peuvent l’indexer. Si quelqu’un recherche sur Google un sujet lié au contenu de votre document, alors il pourrait apparaître dans les résultats de recherche et attirer l’attention d’une personne qui ne devrait même pas savoir que ce document existe.

Par conséquent, utilisez uniquement les ressources de l’entreprise lorsque vous échangez des documents ou des informations. Ces solutions basées dans le Cloud sont généralement pensées pour les entreprises et sont donc beaucoup plus fiables que les versions gratuites. Un compte e-mail professionnel reçoit généralement moins de spam et d’e-mails personnels, ce qui réduit le risque de rater un message important ou de faire suivre quelque chose à une adresse incorrecte. De plus, vos collègues savent que vous êtes le véritable auteur du message, et que personne n’essaie de se faire passer pour vous.

8. Restez sur vos gardes

Malheureusement, un message malveillant, et très convaincant, arrive parfois à se faufiler. Cet aspect est particulièrement important pour ceux qui font du télétravail puisque le nombre d’e-mails augmentent considérablement dans cette situation. Par conséquent, lisez attentivement vos messages et ne vous précipitez pas pour répondre. Si quelqu’un a soudainement besoin d’un document important, ou vous demande de régler une facture sur-le-champ, alors vérifiez directement auprès de la personne à l’origine de cette demande. N’ayez pas peur d’appeler pour obtenir plus de renseignements ou pour confirmer l’opération.

Faites très attention aux e-mails qui contiennent des liens. Si le lien du fichier ne vous redirige pas vers les ressources de votre entreprise, ignorez-le. Si tout semble correct, que le lien ouvre un site qui ressemble à, par exemple, OneDrive, ne saisissez pas vos identifiants. Il vaut mieux rechercher manuellement l’adresse de OneDrive dans votre navigateur, vous connecter puis essayer d’ouvrir le fichier.

9. Suivez votre progression

Pour que les responsables ne pensent pas que vous êtes en vacances au lieu de faire du télétravail, vous devez être plus « transparent » que jamais. Cela ne signifie pas que vous devez travailler d’arrache-pied, mais vérifiez que votre supérieur puisse voir vos projets et leur progression. Prenez le temps de faire le suivi de vos tâches et soyez prêt à justifier ce que vous avez fait et le temps que vous y avez passé.

Essayez de travailler pendant vos heures de travail normales pour que vos collègues puissent facilement vous joindre et éviter que votre journée ne se termine jamais. Comme vous n’avez pas à vous déplacer, il arrive souvent que votre journée commence après votre petit-déjeuner et ne se termine qu’une fois la nuit tombée. C’est pourquoi vous vous fatiguez plus rapidement. Il est donc important de ne pas travailler en dehors de vos heures de travail normales.

10. Créez un espace de travail agréable

Enfin, ne négligez pas votre santé et votre bien-être. Si vous utilisez un ordinateur portable, vous pensez peut-être qu’il pourrait être agréable de travailler depuis votre canapé. Votre dos ne va pas vraiment apprécier à long-terme. Essayez de vous faire un bureau et d’utiliser une chaise confortable.

Vérifiez que la pièce soit suffisamment lumineuse. Si l’éclairage est pauvre, utilisez une lampe pour éviter la fatigue oculaire. N’oubliez quelques principes de santé de base : levez-vous régulièrement, étirez-vous, buvez de l’eau, dormez bien et ne sautez pas de repas.

Source: Antivirus

Avec #Culturecheznous, c'est la culture qui vient à vous !

Visites virtuelles d’expositions, concerts, spectacles, vidéos, cours en ligne, jeux… Alors que chacun est invité à rester chez soi pour éviter la propagation du Coronavirus, le ministère de la Culture et ses opérateurs vous apportent gratuitement à la maison des ressources culturelles d’une exceptionnelle richesse grâce au site #Culturecheznous.

Source: Service Public

Crise sanitaire : versement automatique de certaines aides sociales

Allocation aux adultes handicapés (AAH), allocation d’éducation d’un enfant handicapé (AEEH), aides au logement, revenu de solidarité active (RSA)… Le versement des principales aides sociales par les Caisses d’allocations familiales (CAF) sera assuré automatiquement afin de garantir la continuité des droits des bénéficiaires. Une ordonnance est parue le 26 mars en application de l’article 11 de la Loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Source: Service Public

Jeux vidéo : 7 étapes à suivre pour éviter de laguer sous Windows 10

Jeux vidéo : 7 étapes à suivre pour éviter de laguer sous Windows 10

Il peut être assez irritant de perdre une partie multijoueur juste parce que votre ordinateur a subitement planté pendant 50 millièmes de secondes. La bonne nouvelle est que, dans la plupart des cas, vous pouvez empêcher que cette situation ne se reproduise. Cet article se concentre sur les problèmes liés au logiciel et apportent des solutions qui pourraient aider la plupart des joueurs modernes. Ces sept conseils vont vous aider à réduire le nombre de défaites causé par un problème de performance.

1. Vérifiez que vous avez une bonne connexion Internet

Votre connexion Internet doit avoir une vitesse et une latence stables (délai de latence). Ouvrez votre navigateur Web et recherchez un service complet permettant de tester votre connexion, comme speedtest.net ou dslreports.com. Vérifiez que votre débit Internet est suffisant. La plupart des jeux vidéo fonctionnent bien avec 10 Mbits/s, alors qu’une diffusion vidéo a besoin de 50 à 100 Mbits/s. Vous devez aussi avoir un temps de réponse bas (aussi connu comme ping). Les canaux de fibre optique actuels offrent un ping compris entre 5 et 50 ms. Ces valeurs conviennent à la plupart des jeux. Un retard de centaines de millièmes de secondes peut s’avérer être un véritable obstacle pour remporter un battle royale.

Il vous faudra peut-être modifier les paramètres de votre routeur pour corriger ce problème, l’installer à proximité de votre ordinateur de jeux, utiliser une connexion par câble entre votre ordinateur et le routeur (n’oubliez pas que les pros ne jouent qu’avec une connexion par câble) ou changer d’opérateur. Nous publierons un autre article pour aborder tous ces problèmes mais, pour le moment, parlons des problèmes logiciels et de leurs ajustements.

2. Optimisez les paramètres de votre jeu vidéo

Si votre jeu a besoin de trop de ressources, et que votre carte graphique a une puissance de traitement insuffisante, alors votre expérience pourrait être frustrante. Vous pouvez, par exemple, modifier les paramètres du jeu pour réduire le niveau de détail ou la résolution. Faites attention à ne réduire que ce qui est là pour la beauté du jeu et à maintenir certaines choses, comme la distance de vision qui vous permet de gagner une partie. Activez le compteur FPS, si le jeu le permet, et régler avec précision les paramètres jusqu’à ce que votre système puisse continuellement produire entre 30 et 60 images par seconde. Plus il y en a, mieux c’est (puisque vous avez aussi une marge de manœuvre pour améliorer le graphisme). Un nombre inférieur vous empêche généralement de jouer aux jeux dynamiques, comme les jeux de tir. Il est fortement recommandé d’avoir un FPS supérieur à 60 pour jouer en ligne.

3. Optimisez les paramètres d’alimentation

Ce point est crucial si vous jouez sur un ordinateur portable, mais est aussi utile si vous utilisez un autre dispositif. Vérifiez que vous jouez sur secteur et que vous avez activé le mode qui vous garantit les meilleures performances. Pour ajuster ces paramètres, il vous suffit de cliquer sur l’icône de la batterie dans la barre des tâches et de déplacer le curseur vers la droite, là où se trouve l’option « Performances optimales ».

Des paramètres d'alimentation bien configurés peuvent améliorer vos performances de jeu

Des paramètres d’alimentation bien configurés peuvent améliorer vos performances de jeu

 

4. Arrêtez les applications inutiles

Toute application qui cherche à obtenir des ressources au détriment du jeu peut provoquer un lag. Il peut s’avérer utile de fermer toutes les fenêtres du navigateur, les applications de messagerie non nécessaires, et tout ce qui n’appartient pas au niveau du système, ou n’est pas nécessaire au bon fonctionnement du jeu. Juste cette petite astuce peut vous permettre de venir à bout des lags.

Pour savoir quelles applications utilisent le plus de mémoire et de puissance de traitement, vous pouvez utiliser l’application du gestionnaire des tâches Windows. Si vous cliquez sur le bouton « Plus de détails » en bas de la fenêtre, vous allez obtenir toutes les informations relatives aux processus en cours d’exécution. Organisez ce tableau par « Mémoire » et « Processeur », et envisagez de terminer les processus qui consomment le plus. Vous allez peut-être trouver d’autres coupables, comme la conversation que vous avez eu avec un client et dont vous ignoriez l’exécution en arrière-plan, ou encore certaines applications discrètes.

5. Configurez correctement votre antivirus

De nombreux joueurs de jeux vidéo pensent qu’il vaut la peine de désactiver leur antivirus, ou leur solution de sécurité Internet. Certains décident même de le désinstaller définitivement. En réalité, cette approche est désuète et inutile. Elle peut même ralentir vos jeux.

Vous devez prendre en compte deux choses. Tout d’abord, il est impossible d’utiliser Windows 10 sans avoir un antivirus. Si vous désactivez votre solution tierce, Windows Defender s’active automatiquement. Ensuite, tous les antivirus ne sont pas identiques. Certaines solutions de sécurité disposent d’un mode spécialement pensé pour les jeux vidéo afin de réduire l’impact sur les performances du PC. Windows Defender n’offre pas cette possibilité.

N’oubliez pas qu’il est fort probable que vous ayez un antivirus « bonus » dont vous ignorez l’existence. Il est caché quelque part dans… Google Chrome ! Les paramètres de cet antivirus sont aussi très limités et n’offrent rien d’utile aux joueurs. C’est aussi pour cette raison que vous devez fermer les fenêtres du navigateur lorsque vous essayez d’optimiser la vitesse de votre ordinateur.

Cela étant dit, l’approche correcte à adopter dans le cas des antivirus consiste à installer une des quelques solutions de sécurité qui ont démontré avoir un impact minimum sur la vitesse. Elles doivent aussi disposer d’un mode spécial pour les jeux vidéo pour réduire les lags, puisqu’elles désactivent les pop-ups, les analyses supplémentaires, etc. Nos solutions de sécurité Kaspersky Internet Security et Kaspersky Security Cloud ont fait leurs preuves et ont obtenu à plusieurs reprises, et ce depuis plusieurs années, les meilleures notes en matière de performance et d’efficacité.

  • Vérifiez que les analyses ou les mises à jour programmées se fassent lorsque vous ne jouez pas.
Configurez l'analyse d'objets de votre antivirus pour éviter que vos parties ne soient interrompues

Configurez l’analyse d’objets de votre antivirus pour éviter que vos parties ne soient interrompues

 

  • Utilisez le mode Jeux. Cette fonction s’active automatiquement dès qu’une application est exécutée en plein écran. De plus, la solution de sécurité n’effectue pas d’analyses ou de mises à jour de la base de données lorsque ce mode est activé. Vous n’êtes pas interrompu.
Vérifiez que vous avez activé le mode Jeux de votre solution Kaspersky Internet Security, ou Kaspers-ky Security Cloud, pour réduire l'impact de votre solution de sécurité sur les performances du PC

Vérifiez que vous avez activé le mode Jeux de votre solution Kaspersky Internet Security, ou Kaspers-ky Security Cloud, pour réduire l’impact de votre solution de sécurité sur les performances du PC

 

6. Configurez correctement Windows Update

Certaines opérations en arrière-plan des sous-systèmes de Windows 10 peuvent être à l’origine de soudains retards. Cela est notamment le cas lorsque Windows Update télécharge et installe quelque chose. Les performances sont fortement affectées. C’est pourquoi il convient de configurer vos heures d’activité et d’indiquer quand vous ne jouez pas. Ouvrez les paramètres de Windows 10, allez à Windows Update et cliquez sur « Modifier les heures d’activité ». La description indique que les heures d’activité n’affectent que le redémarrage du système, mais ce paramètre communique également ces informations à d’autres tâches de mises à jour.

Indiquez quand Windows Update doit s'exécuter pour que vos performances de jeu ne soient pas affectées

Indiquez quand Windows Update doit s’exécuter pour que vos performances de jeu ne soient pas affectées

 

7. Nettoyez bien votre ordinateur

Avec le temps, n’importe quel ordinateur est ralenti. L’accumulation de fichiers et d’applications inutiles est la principale raison de ce ralentissement. Pour aider votre ordinateur à aller plus vite, vous devez supprimer les fichiers temporaires, les archives et tous les documents inutiles. Il convient également de désinstaller tous les jeux que vous n’utilisez plus. De nombreuses applications font ce travail pour vous et nos solutions Kaspersky Total Security et Kaspersky Security Cloud effectuent des tâches de nettoyage.

En supprimant régulièrement les fichiers inutiles de votre ordinateur vous l'aidez à avoir de bonnes performances

En supprimant régulièrement les fichiers inutiles de votre ordinateur vous l’aidez à avoir de bonnes performances

 

Si vous avez suivi toutes les étapes précédentes alors votre ordinateur est désormais une plateforme de jeu optimale. Votre victoire ne dépend désormais que de vos stratégies, de votre entraînement et du travail en équipe.

Source: Antivirus

Covid-19 : attention aux arnaques !

Faux sites de vente de masques chirurgicaux, de gels hydroalcooliques ou de médicaments, cagnottes frauduleuses, messages bancaires trompeurs… Face à la prolifération des escroqueries profitant de la peur des Français pendant la crise du Coronavirus, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) appelle à la vigilance.

Source: Service Public