8 erreurs que font presque toutes les petites entreprises, et comment y remédier

Même si votre entreprise n’est qu’une petite boulangerie, elle n’ira pas loin sans ordinateur. Vendre et acheter est impossible sans ordinateur de nos jours et ne pas en avoir au moins un est donc inimaginable ; sans parler des appareils mobiles, qui sont omniprésents et essentiels. Par conséquent, toute personne qui crée une entreprise doit être en mesure de se débrouiller avec les technologies modernes. Nous abordons ici les erreurs de cybersécurité les plus courantes que nous avons vues chez de jeunes chefs d’entreprise.

1. Les mots de passe sur des post-its

Incroyable, mais vrai : les mots de passe de toutes sortes de ressources partagées à travers les organisations sont souvent notés sur des post-its collés aux postes de travail des employés, et n’importe quel visiteur peut les voir. Les conséquences dépendent principalement des ressources que le mot de passe déverrouille (l’hébergeur de votre site Internet, le système de comptabilité ou l’ordinateur qui gère la base de données clients), mais ce type de négligences engendre généralement un vol d’informations ou d’argent.

Solution : Assurez-vous que tous les ordinateurs de bureau, tous les ordinateurs personnels et tous les périphériques mobiles des employés sont protégés par un mot de passe unique. Utilisez un gestionnaire de mots de passe pour éviter les mots de passe faibles ou réutilisés, ou encore les oublis. Les utilisateurs de notre solution pour petites entreprises peuvent utiliser le même code de licence pour activer notre gestionnaire de mots de passe.

2. Les mots de passe partagés

Encore une chose à propos des mots de passe : ils doivent rester confidentiels. Quand certains employés ont plus de droits d’accès que d’autres, ils les partagent quelques fois pour des raisons pratiques ou parce que cela est nécessaire.  » Christine, j’ai la grippe et je suis cloué au lit. Tu pourrais envoyer un fichier au chef depuis mon ordinateur ? Je te donne mon mot de passe.  » Quelque temps plus tard, il s’avère que Christine démissionne à la suite d’un différend ; même si son mot de passe est révoqué rapidement, elle connaît les identifiants de connexion de l’autre employé, et pourrait faire des ravages.

Solution : Insistez sur l’importance de la sécurité des mots de passe auprès du personnel, et utilisez une identification à deux facteurs si cela est possible.

3. Les mots de passe simples

Si le mot de passe de l’adresse de votre comptable est motdepasse123 ou quelque chose du genre, forcer l’entrée prend environ six secondes depuis un ordinateur de bureau tout simple. Quelque chose dans le genre de MoNmOtDePaSsE123 mettra deux jours à être forcé, ce n’est donc pas vraiment sûr non plus. Cependant, une solution de type M’0’t’D’e’P’@’s’s’e demanderait 3 000 ans à être forcée (tout du moins sans accès aux puissances de calcul au niveau des centres de données). Un cybercriminel qui tente de faire une attaque de force brute ne peut pas se permettre de perdre autant de temps.

Solution : Les mots de passe doivent aussi être différents les uns des autres, ce qui les rend quasiment impossible à retenir. Utilisez une astuce mnémotechnique ou installez un gestionnaire de mots de passe pour ne plus rien avoir à retenir et garder la conscience tranquille. Cependant, il faut reconnaître que même des mots de passe complexes peuvent faire l’objet d’une fuite ; vous devriez donc activer l’authentification à deux facteurs dès que possible, car cette solution vous protège en cas de fuite de données.

4. L’absence de sauvegardes de sécurité

Vos bases de données, vos documents comptables, vos tableaux essentiels et vos autres documents indispensables sont stockés quelque part, que ce soit sur un ordinateur personnel, sur un serveur ou ailleurs. Pour assurer leur sécurité, faites-en régulièrement des copies à un autre endroit ; si un disque dur devient inutilisable, ou si un serveur est compromis, vos fichiers seront tout de même en sécurité. Votre site Internet a également besoin de sauvegardes de sécurité régulières.

Cela dit, faire des sauvegardes est une tâche fastidieuse que l’on a tendance à vouloir remettre à plus tard. Mais vous devez vraiment faire des sauvegardes de sécurité, et souvent ! Les situations d’urgence arrivent toujours sans prévenir : un beau jour, le concierge débranchera la prise de courant, le disque dur (et la base de données du système de comptes qui s’y trouve) tombera en panne, ou un logiciel malveillant verrouillera vos fichiers critiques. Cela se produira-t-il demain ou dans un an et trente-trois jours ? Personne ne le sait, mais nous parions que, quel que soit l’événement, personne n’aura pu le prévoir. Votre concierge actuel est peut-être très prudent, mais qu’en est-il de son éventuel remplaçant ? Tous les ordinateurs de la comptabilité sont peut-être nouveaux, mais les disques durs ont une durée de vie limitée. Et si une tuyauterie explosait juste au-dessus de votre salle de serveurs ? Vous pouvez vous préparer à toutes sortes de possibilités, mais il y a toujours des imprévus.

Solution : Faites des sauvegardes de sécurité des données importantes et mettez régulièrement à jour tous les microprogrammes et logiciels, ce qui permettra au moins de minimiser le nombre de points faibles du système et de logiciels qu’une personne non invitée pourrait utiliser pour pénétrer dans votre réseau. Utilisez une solution de sauvegarde de sécurité dédiée. Si vous utilisez déjà Kaspersky Small Office Security, vous disposez déjà d’un utilitaire d’automatisation des sauvegardes sécurisé.

5. Les droits d’accès oubliés

Il arrive souvent que des employés ne soient pas en très bons termes avec leur entreprise lorsqu’ils la quittent. Si un développeur de site Internet, par exemple, démissionne dans un élan de colère, il pourrait potentiellement supprimer des parties du site. La révocation des accès est un élément essentiel de toute séparation, mais même avant cela, l’accès des employés doit être limité aux ressources dont ils ont besoin pour leur travail.

Solution : Si un membre du personnel démissionne, change de poste ou est renvoyé, examinez immédiatement ses droits et révoquez-les ou transférez-les si nécessaire.

6. Les réglages par défaut

Même une boulangerie a besoin d’un routeur. Est-ce que le vôtre a été bien installé ? Dans de nombreux cas, la priorité de l’employé du FAI est simplement d’établir la connexion : il saisit les réglages du FAI, et c’est tout. Mais l’identifiant et le mot de passe d’administration par défaut laissent votre réseau ouvert. Se faire pirater et être ajouté à un botnet n’est pas le pire qui puisse arriver. Par exemple, quelqu’un pourrait installer un analyseur réseau (sniffer) ; il s’agit d’un outil qui scanne tout votre trafic, et si vous en êtes victime, même les mots de passe les plus complexes ne pourront rien faire pour vous. En résumé, il est essentiel de modifier les paramètres par défaut des routeurs et autres périphériques réseau, et il est souhaitable de le faire pour tous les autres périphériques.

Solution : Configurez votre routeur et votre réseau correctement. Ce n’est pas une tâche amusante, mais c’est rapide à faire. Changez au moins le nom et le mot de passe de l’administrateur, mais prenez aussi un moment pour vous assurer que votre réseau utilise le cryptage WPA2, désactiver la gestion à distance du routeur, vérifier s’il y a des mises à jour de micrologiciels disponibles et toutes les installer.

 7. L’absence de protection par un antivirus

Il est tentant et très courant de se dire que l’on est trop insignifiant pour représenter une cible. Il existe d’autres excuses :  » Je suis intelligent et je ne prends pas de risques, rien de mal ne peut m’arriver « , ou  » J’ai un Mac, alors je ne risque pas d’avoir de virus « . Être intelligent et utiliser un système plus sûr ciblé par moins de programmes malveillants, c’est bien. Mais tous vos employés doivent être aussi malins que vous, et les logiciels malveillants ne sont qu’un des nombreux dangers qui les guettent. Enfin, n’oubliez pas de prendre garde au phishing, qui représente un danger pour les Macs tout comme pour Windows, et qui est une attaque d’entreprises extrêmement répandue.

Solution : Installez et configurez une solution de sécurité fiable comme Kaspersky Small Office Security. Configurez-la pour qu’elle recherche et installe automatiquement les mises à jour. Cette solution spécialement conçue pour les petites entreprises est dotée d’un module antiphishing qui vous aidera à éviter les sites Internet qui veulent voler vos identifiants de connexion et autres données.

8. Les employés mal informés

La première étape, c’est de comprendre que vous avez un problème ; les employés qui ne connaissent pas bien les protocoles de sécurité modernes sont peu susceptibles de vous en parler ; ils n’en sont peut-être même pas conscients. Identifier ce gros problème est déjà un grand pas en avant ! Cependant, si vous ne transmettez pas vos connaissances de manière compréhensible et pratique à tous ceux qui travaillent à vos côtés, l’un d’entre eux finira par être le maillon faible.

Solution : Formez les employés existants, et les nouveaux recrutements. Les principes de base d’une culture numérique sûre consistent à ne pas ouvrir les pièces jointes d’e-mails provenant d’expéditeurs inconnus, à ne pas suivre de liens sans vérifier leurs cibles, à utiliser des services Cloud fiables avec une authentification à deux facteurs pour les données sensibles, à ne pas télécharger de logiciels provenant de sites peu fiables ou illégaux, et cetera. Vous n’avez pas le temps de faire des formations ? Utilisez une plate-forme d’apprentissage automatisée.

Source: Antivirus

10 jeux mobiles pour le développement de l’enfant en confinement

10 jeux mobiles pour le développement de l’enfant en confinement

Mon dimanche matin commence avec un message de l’éditeur de Kaspersky Daily :  » Denis, votre article sur les jeux axés sur jeux axés sur le développement de l’enfant remonte à un certain temps maintenant. Même s’il n’est plus vraiment d’actualité, le sujet abordé est plus pertinent que jamais puisque des millions de familles essaient de cohabiter en confinement. Et si vous en écriviez un autre ?  »

Dans le cas de ma famille, une des plus grandes surprises de la distance sociale * a été la disparation de certaines limites. Les journées de travail et les week-ends se ressemblent mais quelque chose de nouveau est apparu : un temps hybride. Nous travaillons et étudions mais nous avons aussi beaucoup de temps libre puisque nous n’avons pas à utiliser les transports en commun ou à nous déplacer pour tout autre motif.

Plus de quatre ans se sont écoulés depuis que j’ai publié ma liste de ce que j’appelais les jeux bénéfiques. Les experts en éducation ont développé de nouvelles idées et de nouvelles méthodes d’apprentissage, et c’est pourquoi les développeurs ont lancé de nouvelles applications. Mes enfants ont grandi et nous aussi nous avons quelques nouveautés.

Pourtant, mon point de vue sur les jeux électroniques est toujours le même. Ils ne vont pas disparaître. En les reniant vous niez l’évidence et vous donnez à vos enfants un réel handicap stratégique pour leur futur.

Je pense qu’il est inutile de résister lorsque l’on parle des jeux vidéo. Il vaut mieux prendre les devants et gérer ce processus pour ne pas lever les bras au ciel. Nous pouvons utiliser des jeux et des applications amusantes pour aider nos enfants à comprendre à quoi sert un ordinateur et montrer que la technologie nous sert, et non le contraire.

Il est évident que n’importe quel parent vous dira que tout ce qui est interdit est plus attrayant. Vous choisissez comment vous voulez parler des jeux à votre enfant et comment vous voulez gérer cette situation. Nous avons toutefois découvert que les activités numériques des enfants doivent faire l’objet d’un certain contrôle. Tout comme dans le monde des adultes, les problèmes d’addiction, de comportement asocial et le danger des étrangers sont omniprésents. Découvrez ce monde ensemble mais n’oubliez pas de contrôler le temps passé devant l’écran et d’instaurer d’autres limites. Vous devez notamment prendre en compte le genre du jeu, les interactions entre deux personnes et les principes de base quant à votre relation avec les dispositifs intelligents (et notamment les règles de cybersécurité).

Il peut être tentant de donner carte blanche à votre enfant du numérique lorsque vous êtes occupé. Vous pouvez enfin vous détendre, et votre enfant obtient l’intimité et la liberté qu’il voulait dans un domaine qui peut sembler plus accueillant qu’il n’y paraît. Cette distance sociale est le moment parfait pour partager vos connaissances avec lui, en toute sécurité.

Voici quelques jeux mobiles intelligents et applications pédagogiques intéressantes que mes enfants adorent. Ces jeux sont soumis à votre approbation mais sachez que nous nous amusons beaucoup en les découvrant ensemble.

1. Qu’est-ce qui se trouve à l’intérieur ?

Comment font-ils cela ? Et qu’en est-il de ça ? Comment est-ce que cela fonctionne ? Les enfants ont des millions de questions sur les sciences naturelles et elles surgissent généralement lorsque vous êtes censé travailler.

Learny Land vous propose cet ensemble d’applications d’éveil amusantes pour relâcher la pression :

  • Comment sont fabriquées ? (Android, iOS)
  • Qu’est-ce que l’espace ? (Android, iOS)
  • Que les forces soient avec toi (iOS)
  • Comment étaient les dinosaures? (Android, iOS)
  • Comment fonctionne mon corps ? (Android, iOS)

2. Jeux de logique

Les petits et les grands doivent se creuser les méninges. Je dois vous l’avouer, REBUS est mon activité favorite lorsque je voyage en avion. Selon ses fabricants, résoudre un rébus a un effet agréable dans votre cerveau. Pour faire court, les rébus vous demandent de résoudre des casse-têtes visuels par associations logiques.

Certains problèmes sont si difficiles que vous allez y réfléchir pendant plusieurs jours. D’autres peuvent être résolus en un clin d’œil. Vous devez tous les trouver, les uns après les autres. L’ensemble fait que cet exercice est parfait pour penser différemment et développer l’association d’idées. Pour les enfants qui ne sont pas encore prêts à relever de tels défis, les développeurs vous proposent d’utiliser AZZL, même si ce jeu n’est disponible que sous iOS.

3. Jeux d’arcade classiques

Ah, quelle nostalgie ! Créez de nouveaux souvenirs en rejouant à certains titres vintages comme Digger (ou Dig Dug), Lode Runner, Tetris, et PAC-MAN. Même après plusieurs décennies, les jeux avec lesquels nous avons grandi sont toujours d’actualité. Il s’avère que la dynamique de ces jeux est un véritable coup de génie.

4. Pointer-et-cliquer

Les jeux du studio tchèque Amanita design se distinguent par des détails minutieux, des personnages particulièrement vivants et des mondes magiques fascinants.

Conçus dans l’esprit des jeux de quête classiques des années 80 et 90, ces jeux obligent notre cerveau à penser différemment et à ne pas suivre les modèles habituels. Ils nous invitent à laisser de côté les solutions auxquelles nous avons recours pour résoudre les problèmes. Si CHUCHEL vous semble trop facile et que vous en voulez plus, alors testez les autres jeux du studio : Samorost 3, Machinarium et Botanicula, sans oublier Pilgrims pour les plus jeunes.

5. Des pouvoirs divins

Il n’est pas facile d’être un dieu. Dans Pavilion, plusieurs symboles mystiques poussent le personnage à passer à l’action, un principe que les créateurs décrivent justement comme  » un jeu à la quatrième personne « . Si cela ne suffit à éveiller votre curiosité alors je ne sais pas quoi dire. En ce qui me concerne, je n’ai jamais regretté cette petite dépense.

6. Visiter Lumino City

Puisque nous parlons de jeu d’aventure très bien conçus, Lumino City est un de mes autres jeux préférés.

J’aurai pu tout simplement inclure ce jeu dans la liste de Pavilion puisqu’il est  » similaire  » mais il m’a été impossible de le sacrifier de la sorte. Ce jeu mérite toute votre attention puisqu’il offre une esthétique et des décors de scène exceptionnels. Les développeurs ont eux-mêmes construit un monument et s’inspirent du style des séries télévisées de marionnettes des années 70 et 80. J’imagine que pour vous faire une idée, vous allez d’abord vouloir voir la création de Lumino City (Making of Lumino City). Impressionnant !

Si vous avez aimé Lumino City, alors donnez une chance à sa préquelle : Lume. Au moment où je rédige cet article, les créateurs ont décidé de le proposer gratuitement dans l’App Store.

7. Au-dessus et au-delà

Les auteurs du célèbre jeu LIMBO, Playdead, reviennent avec INSIDE, un jeu qui raconte les aventures d’un jeune garçon dans l’au-delà. Cela vous semble sûrement sinistre mais il vous sera difficile d’y résister. Les parents peuvent se détendre et admirer ce chef d’œuvre pendant que leur enfant joue.

8. Une créativité époustouflante

Si votre enfant a déjà fini CHUCHEL et Lumino City, que REBUS s’est avéré être un jeu d’enfant et qu’il s’est plongé dans le monde de Pavilion et INSIDE, alors il est temps d’installer Gorogoa. Cet original jeu d’aventure offre une dynamique de jeu exceptionnelle.

Quant à moi, je n’avais jamais rien vu de tel. Pour être honnête, je suis resté bouche-bée pendant les premières minutes, incapable de déchiffrer ce qui se passait. Dès que vous comprenez quel est votre but et comment l’atteindre… ce jeu va même vous poursuivre dans vos rêves.

9. Des mots intelligents

Parallélépipède, bissection et centre de masse. Théorème de Pythagore, trapèze rectangle et médiatrices. Triangles isocèles, symétrie centrale et médianes.

Si votre enfant ne veut pas laisser passer l’occasion de montrer ses connaissances en géométrie euclidienne à ses camarades de classe alors l’application Pythagorea, simple et amusante, est faite pour lui. Qui sait, peut-être que tous les soirs vous couchez un futur architecte, ou mathématicien, qui deviendra célèbre.

10. Minecraft !

Minecraft clôturait déjà mon top 10 de jeux mobiles et il le fait à nouveau cette année. Cette fois, pour vous proposer une version plus actualisée, j’ai choisi Minecraft Earth.

J’ajoute cette note pour vous souhaiter un confinement productif et en bonne santé. Prenez soin de vous et des autres.

*Remarque à l’attention des futurs lecteurs de cet article : En mars 2020, lorsque j’ai rédigé cet article, de nombreux pays avaient instauré certaines mesures rigoureuses pour lutter contre la propagation d’une nouvelle maladie infectieuse à coronavirus, connue comme Covid-19. La distance sociale était une de ces mesures et consistait à réduire au maximum le contact avec les autres et à travailler depuis son domicile.

Source: Antivirus

Date limite des délais : report pendant la période d'urgence sanitaire

En raison du confinement, vous n’avez pas pu ou vous ne pouvez pas effectuer une démarche administrative dans les temps impartis (renouveler votre carte d’identité, déclarer une naissance…) ? Vous craignez les effets juridiques (sanction, prescription ou déchéance d’un droit) qui pourraient en résulter ? Les procédures et les délais échus pendant la période d’urgence sanitaire sont adaptés. Une ordonnance prolonge ceux qui se terminent entre le 12 mars 2020 et 1 mois après l’arrêt de l’état d’urgence sanitaire, c’est-à-dire jusqu’au 24 juin 2020.

Source: Service Public

Confinement : à quoi correspond 1 km autour de son domicile ?

Les mesures du confinement tolèrent de se déplacer brièvement près de son domicile, dans la limite d’1h quotidienne et dans un rayon maximal d’1 km pour une activité physique individuelle, une promenade avec des personnes de son foyer ou pour les besoins des animaux de compagnie. Mais comment estimer cette distance ? Jusqu’où puis-je aller ? Comment être certain de rester dans le périmètre autorisé ? Service-public.fr vous explique comment avec Géoportail.

Source: Service Public

Visioconférence : ayez les bons réflexes pour choisir et utiliser vos logiciels

Vous êtes en télétravail, vous participez à des réunions, des formations, des cours en ligne… Pendant la période de confinement vous utilisez certainement des outils gratuits de discussion et de visioconférence et vous vous demandez si ces logiciels sont fiables. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) répond à vos interrogations et rappelle quelques règles de vigilance.

Source: Service Public