Conseils pour empêcher les réseaux sociaux de nuire à votre vie de famille

Avez-vous déjà remarqué à quel point de nos jours notre confiance en nous dépend des « J’aime »? La communication numérique est supposée réduire les distances et connecter les utilisateurs des différents pays et villes, afin de les aider à rester en contact avec leurs proches. Malheureusement, ça peut aussi faire l’effet contraire. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’Internet ne peut remplacer une conversation en face à face, cependant on ne peut pas s’empêcher d’attirer l’attention sur Internet. On est tous en quête des précieux likes et partages.

Ce problème est-il réellement SÉRIEUX ?

Cette question peut évoquer plusieurs spéculations hypothétiques et théoriques, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de mener quelques recherches et de nous appuyer sur des données. Notre enquête l’a confirmé : les réseaux sociaux résolvent un bon nombre de problèmes, mais en créent aussi de nouveau.

Voici les résultats de notre étude.

Les « J’aime » sont-ils les nouveaux standards de l’estime de soi ?

1 utilisateur sur 10 des réseaux sociaux ment pour impressionner ses amis, connaissances et même des inconnus. Parfois, ils prétendent qu’ils sont quelque part ou qu’ils font quelque chose qui n’est pas forcément vrai. De plus, pour gagner en popularité, certains utilisateurs des réseaux sociaux sont capables de ne pas respecter des normes éthiques. Par exemple, ils sont prêts à publier une photo de leurs amis dans une situation embarrassante. Seulement pour obtenir des likes.

Révéler quelque chose de confidentiel sur leurs amis, employés ou collègues n’est pas tabou (à notre grand étonnement).

Ce qui est intéressant à savoir, c’est que dans la quête aux « J’aime », les hommes sont capables d’aller plus loin que les femmes. A part poster des photos embarrassantes d’amis, les hommes sont aussi prêts à prendre le risque de publier leurs propres photos compromettantes. Les hommes sont plus souvent contrariés lorsque leurs publications obtiennent moins de likes que prévu, ou si leurs proches oublient d’aimer leurs posts (24% des hommes contre 17% des femmes).

A quel point la chasse aux « J’aime » influence-t-elle notre vie quotidienne ?

Nous vivons dans un monde très technologique en constante évolution. En ayant l’opportunité d’être en contact avec notre famille, nos amis et collègues sur Internet tout le temps, nous ratons l’occasion de les voir en personne. Les utilisateurs ont admis qu’ils communiquaient moins avec leurs parents (31% des interrogés), enfants (33%), partenaires (23%), et amis (35%), parce qu’ils peuvent les voir et communiquer avec eux via les réseaux sociaux.

C’était quand la dernière fois que vous avez rendu visite à vos amis ou à votre famille ? Si vous êtes incapable de vous en souvenir, il serait peut-être temps d’aller les voir.

En plus de cela, la chasse aux « J’aime » influence votre vie de famille. Par exemple, 21% des personnes admettent que les relations avec leurs enfants se sont dégradées lorsque ces derniers ont vu leurs parents dans une situation embarrassante sur les réseaux sociaux. Comme nous l’avons mentionné auparavant, les utilisateurs postent avec enthousiasme quelque chose de compromettant les concernant, c’est comme un cercle vicieux !

Les parents semblent être moins rapides à se faire une opinion : seulement 14% d’entre eux ont déclaré qu’ils étaient en colère contre le comportement en ligne de leurs enfants. De plus, près de 16% des personnes ont indiqué que leur relation avec leur conjoint ou leur partenaire en avait pris un coup à cause d’une publication embarrassante.

Que faire ?

La moitié de nos sondés sont certains que les réseaux sociaux ne nuisent pas à la qualité de leurs relations, au contraire, Internet les fait sentir même plus proche de leur famille. Ça peut être vrai. Dans le même temps, la Docteure en Psychologie des Médias Astrid Carolus à l’Université de Würzburg a averti que les individus ne peuvent pas toujours évaluer leurs moyens de communication en ligne de manière objective. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons une chose simple : Rappelez-vous de la dernière fois que vous avez vu vos amis ou vos parents. Si c’était il y a plusieurs semaines, il est peut-être grand temps de leur rendre visite. Allez-les voir, apportez-leur une tarte, et dites-leur qu’ils vous manquent. C’est tout.

Un autre fait à prendre en compte est à quel point les réseaux sociaux sont importants pour vous. Avez-vous faim de plus de likes ? Jetez-vous un coup d’œil à Facebook plusieurs fois par jour pour voir s’il y a de nouvelles réactions ? Si vous avez des doutes, faites notre quiz et découvrez si vous êtes un accro aux « J’aime », ou pas.

Note: There is a widget embedded within this post, please visit the site to participate in this post’s widget.

Nos recherches ont montré que 58% des utilisateurs se sentent mal à l’aise et contrariés lorsque leurs amis publient des photos d’eux alors qu’ils ne voulaient pas qu’elles soient publiques. Voici par conséquent notre troisième conseil : pensez toujours à deux fois avant de poster quoi que ce soit en ligne. Vous ne savez pas si cette publication attire des voleurs chez vous, ou si un autre post peut offenser vos amis.

Source: Antivirus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *