Contestation de paternité : la filiation légale peut parfois primer la filiation biologique

Passé un certain délai, l’établissement de la filiation biologique d’un enfant peut ne pas être admis car il n’est pas nécessairement conforme à l’intérêt supérieur de celui-ci. C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation le 1er février 2017.

Source: Service Public