Kaspersky Anti-cheat : Protéger le game !

Kaspersky Anti-cheat : Protéger le game !

Aujourd’hui, la tricherie dans les jeux vidéos est un problème majeur non seulement pour les joueurs, mais aussi pour les organisateurs de compétitions, les sponsors et des millions de spectateurs. Sans parler de l’industrie des paris. Après tout, de grosses sommes d’argent sont en jeu.

Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

La plupart des jeux sont hébergés sur des serveurs ou sur le Cloud. Nous pourrions donc nous attendre à ce que la tricherie ne soit plus d’actualité. Mais comme toujours, ce n’est pas si simple. Dans de nombreux jeux, le programme client reçoit beaucoup plus d’informations que le joueur n’est autorisé à voir. Par exemple, le programme sait exactement où se trouvent tous les adversaires. Naturellement, certains ont trouvé comment utiliser ces données pour obtenir un avantage déloyal dans le jeu.

Avec l’aide de cheat, les joueurs peuvent voir leurs adversaires à travers les murs et autres décors, évitant ainsi les embuscades. Si le programme connaît les coordonnées exactes d’un adversaire, il n’est pas difficile de créer une fonction de visée automatique pour tirer directement dans sa tête. De plus, une triche peut réagir automatiquement aux événements dans le jeu bien plus rapidement que n’importe quel être humain.

Tricher à un tournoi

Heureusement, il est difficile de tricher dans les grands événements. Tout d’abord, le jeu se déroule généralement sur les machines des organisateurs. Deuxièmement, des observateurs sont chargés de surveiller le comportement des joueurs. Et troisièmement, il y a beaucoup de spectateurs avertis capables de repérer les actes répréhensibles. Cependant, les joueurs véritablement malhonnêtes continuent de tricher.

Pour commencer, de nombreux événements débutent par des poules de qualification au cours desquelles les joueurs utilisent leur ordinateur personnel. Bien qu’ils aient moins à gagner à ce stade, les joueurs ont aussi plus d’occasions de tricher. L’élimination d’une équipe forte dans les tours de qualification ne peut qu’améliorer leurs chances par la suite.

Les sites Internet de fans publient continuellement des listes de tricheurs pris sur le fait et interdits de compétition. Voici, par exemple, une liste de joueurs bannis des tournois Counter-Strike: Global Offensive. Comme vous pouvez le constater, la grande majorité d’entre eux ont été exclus pour avoir triché.

Pourquoi nous écrivons à ce sujet ?

La tricherie dans l’e-sport professionnel est fondamentalement une cybermenace de plus, et les logiciels de triche ne sont pas si différents des logiciels malveillants. Nos experts et, pour certains, passionnés de jeux vidéos se sont vite rendu compte que nos technologies de détection des cyberattaques peuvent être modifiées pour exposer les comportements malhonnêtes lors d’événements d’e-sport.

L’étape suivante consistait naturellement à mettre au point un système anti-cheat que les organisateurs de compétition e-sport pourraient utiliser. Notre solution est basée sur le Cloud pour assurer la surveillance en temps réel des tentatives de triche pendant la compétition. Les juges peuvent ainsi vérifier techniquement si un joueur n’a pas respecté les règles. Même si un juge en chair et en os a le dernier mot, le système permet de déterminer plus facilement si un joueur a triché. Le plus important est que notre système n’a aucun impact sur les performances ou le gameplay ; toutes les opérations de calcul sont effectuées sur des serveurs basés sur le Cloud, et non sur les machines des joueurs.

Actuellement, la solution anti-cheat de Kaspersky couvre des compétitions e-sports de deux des jeux les plus populaires : Counter-Strike: Global Offensive et PlayerUnknown’s Battlegrounds, mais nous sommes en train d’allonger la liste. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Source: Antivirus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *