Réponse de Kaspersky Lab à l’article du Wall Street Journal publié le 5 octobre 2017

« Il n’a été fourni à Kaspersky Lab aucune preuve qui confirmerait que l’entreprise est impliquée dans un présumé incident rapporté par le Wall Street Journal, ce 5 octobre 2017. Nous regrettons que l’entreprise continue d’être mise en accusation dans des articles de presse se faisant l’écho de déclarations infondées.

Kaspersky Lab est une entreprise privée qui n’entretient aucun lien inapproprié avec quelque gouvernement que ce soit, y compris la Russie. La seule conclusion possible semble être que l’entreprise se retrouve, malgré elle, au centre d’un conflit géopolitique.

Nous n’avons pas à nous excuser de combattre avec agressivité les malwares et les cyber criminels. Depuis 20 ans, Kaspersky Lab est fier d’empêcher les infections de malwares, quelle qu’en soit la source. Notre action nous a permis d’obtenir depuis toujours d’excellents classements dans les tests indépendants de détections de malwares. Il est également important de noter que les solutions Kaspersky Lab répondent aux standards les plus stricts de l’industrie de la cyber sécurité ; elles disposent des mêmes niveaux d’accès et de privilèges sur les systèmes qu’elles protègent que n’importe quelle autre des principales solutions de sécurité concurrentes aux Etats-Unis et partout dans le monde. »

Source: Antivirus